• Route de Tanger Km.2 - 14000 Kenitra
  • +212 537 378 480
  • +212 537 378 479
  • contact@fibrociment.ma

Paves en béton

Fabrication

Les Pavés en béton sont fabriqués mécaniquement en atelier par un mélange des Granulats et ciment portlands CPJ45

  • LES GRANULATS

    Les granulats entrant dans la fabrication des bétons sont soit des granulats de rivières soit des granulats de concassage, soigneusement lavés ou dépoussiérés si nécessaire, classés et dosés selon une granularité permettant d obtenir des bétons de résistance et de compacité optimales.

    Ces granulats doivent satisfaire à la norme NM 10-01-F005.

    Pour le béton de type les analyses granulométriques sont régies par la norme NF X 11-501 et la norme NF P 18-304.

    La qualité du sable revêt une importance particulière pour ce qui concerne l’étanchéité du béton et l équivalent de sable visuel »ESV » selon la norme NFP 18-598 ne devra pas être inferieur à 75.

  • LE CIMENT

    Sauf prescriptions spéciales, le ciment employé est un ciment portland de la classe CPJ45 conforme à la norme NF P15-301/NM 10-01-F-004.

  • Paves en béton
  • Paves en béton Fibrociment
  • Paves en béton

Caractéristiques géométriques

Les pavés sont définis par leur longueur, leur largeur et leur hauteur selon les différents types :

  • Pavés rectangulaires
  • Pavés doubles
  • Pavés unis
Désignation Longueur (mm) ±ToléranceLargeur (mm) ±ToléranceHauteur (mm) ±TolérancePoids (kg)/m2Nombres/m2
PRG-PRR 20 ±0.510 ±0.5 60 ±0.5 135 50 unités/m2
PUG-PUR20 ±0.5 12.5 ±0.5 60 ±0.5 140 40 unités/m2
PDG-PDR 20 ±0.5 16 ±0.5 60 ±0.5 126 36 unités/m2

Les pavés autobloquants Double T sont le plus souvent utilisés pour la création de surfaces carrossables telles chemins, routes, cours, aires de stockage et parkings. Grâce à leur géométrie particulière, les pavés s’emboîtent en formant un revêtement universel, durable, robuste et décoratif à la fois. La grande précision dimensionnelle des produits assure une pose aisée, rapide et économique.

Caractéristiques physiques

  • Porosité : ≤ 15%
  • Densité=2.5g/cm3

Caractéristiques mécaniques

  • Dureté = ≥ 10 Coefficient Deval (NM 10-00-B-013)
  • Résistance à la compression : ≥ 700 bars

La mise en œuvre des paves en béton

Recommandations de pose pour pavés et dalles en béton

L’éventail de solutions qu’offrent les revêtements de pavés et de dalles en béton, dans le cadre de l’aménagement de notre environnement urbain et privatif, est sans limite. Bénéficiant d’une gamme variée, les produits que nous proposons permettent de jouer sur la forme, la couleur, la texture et l’appareillage ainsi que sur la composition de divers produits en béton, voire le mariage avec d’autres matériaux.

Éléments modulaires, les pavés et les dalles en béton sont facilement à mettre en oeuvre et s’adaptent à toute configuration locale. Par nature démontables, les revêtements se distinguent par la possibilité permanente de dépose et de réemploi et permettent ainsi un entretien facilité et une souplesse d’utilisation inégalée. Sous condition du respect des Règles de l’Art lors de la conception et de la réalisation des ouvrages, les produits de revêtement en béton sont la garantie d’ouvrages durables et de qualité. D’autres critères, comme le respect de l’environnement, la sécurité et le confort des usagers ainsi que la tenue face aux sollicitations mécaniques et climatiques, constituent tant d’avantages en faveur de produits en béton.

Paves en béton

a) Règles générales

Garantir l’évacuation des eaux de surface en respectant une pente minimale du revêtement de 2,5 ± 0,4 %. Pour des raisons techniques, restituer la même pente dans toutes les couches de l’ouvrage. Déjà pendant la planification, la taille des surfaces doit être déterminée en fonction des dimensions modulaires des produits sélectionnés. Cela évitera des découpes inutiles sur le pourtour au moment de la pose. Pour les voies carrossables, préférer une pose à joints discontinus et en diagonale par rapport au sens de circulation. Veiller à contrôler la stabilité à la filtration en accordant entre elles les granulométries des couches successives. Ainsi, le calibre du lit de pose dépend de la granulométrie de la couche de base et de celle du rejointoiement: Le sable des joints ne doit pas s’écouler dans le lit de pose et le matériau du lit de pose ne doit pas s’infiltrer dans la couche de base. Si ces critères ne sont pas respectés, modifier les courbes granulométriques ou intercaler un géotextile entre les couches.

b) Assise

L’assise est formée par une couche de base portante renforcée par une couche de fondation garantissant la mise hors gel des sols sensibles. Le dimensionnement de l’assise dépend du trafic routier attendu (vitesse et intensité), de l’épaisseur des couches nécessaires à la mise hors gel (± 80 cm) et de la portance du sol naturel. Couche de fondation sans liant Employer une grave de calibre 0/45 mm type I ou type II, sans addition de liant, non gélive et à teneur en fines (Ø < 0,063 mm) < 5 % de la masse. La couche de fondation est nivelée et compactée de façon à assurer le profil, la planéité (écarts admissibles +/- 2 cm sous la règle de 4 m), la portance (module de déformation Ev2 ≥ 100 à 120 MN/m² avec Ev2/Ev1 ≤ 2,2) par des essais à la plaque et la perméabilité (kf > 5,4 x 10-5 m/s après mise en oeuvre).

c) Couche de base sans liant

Utiliser une grave de calibre 0/45 mm type I, sans addition de liant, non gélive et à teneur en fines (Ø < 0,063 mm) < 5 % de la masse. Eviter la ségrégation des granulats en limitant les manipulations répétitives et en les protégeant du délavage par les eaux de pluie. Compacter les granulats à l’état humide, par couches successives de max. 15 cm d’épaisseur jusqu’à stabilisation complète. Puis, vérifier le profil, la planéité (écarts admissibles +/- 1 cm sous la règle de 4 m), la portance (module de déformation Ev2 ≥ 120 à 150 MN/m² avec Ev2/Ev1 ≤ 2,2) par des essais à la plaque et la perméabilité (kf > 5,4 x 10-5 m/s) par des essais au drainomètre.

d) Couche de base avec liant hydraulique

Une couche de base rigide et perméable (en béton drainant) est plus raide et plus résistante aux déformations qu’une couche de base souple (en granulats roulés ou concassés). De là, elle est surtout adaptée à des contraintes de circulation élevées et/ou particulières.

Mettre en oeuvre du béton drainant C20/25, cat. 0 X0, consistance F1, D max = 22 mm, teneur en vides ≥ 15 % du volume et d’une épaisseur de 20 cm. Procéder au compactage pour atteindre la résistance à la compression requise, tout en préservant la teneur en vides. Durant la prise et la phase de durcissement, effectuer une cure et assurer la protection du béton. Contrôler le profil, la planéité (écarts admissibles +/- 1 cm sous la règle de 4 m) et la perméabilité (Kf > 5,4 x 10-5 m/s).

e) Blocage des rives

Le blocage des rives est réalisé au moyen de bordures, de caniveaux et/ou de files de pavés afin d’empêcher le glissement des pavés et dalles en zone périphérique. La pose préalable d’une rangée de pavés ou de dalles permet de déterminer l’écartement exact entre deux files de bordures et donc de limiter les découpes. Les produits sont posés sur une fondation (ép. 20 cm après compactage) avec butée dorsale (ép. 10 cm) constituée au moins d’un béton C12/15.

Des joints de dilatation continus, traversant fondation et butée dorsale, sont disposés tous les 15 m et fermés à l’aide d’un mastique élastomère.

Copyright © FIBROCIMENT 2014 Tous droits réservés.

Conception et Création: IKLAM MEDIA